Cáyoli se dote d’une ferme d’élevage de poissons côtiers

Cáyoli se dote d’une ferme d’élevage de poissons côtiers

Assisté de spécialistes, Guadeloupe Port Caraïbes met en place une ferme d’élevage de post-larves de poissons côtiers. Capturées en milieu naturel par des pêcheurs, les larves sont élevées jusqu’à atteindre une taille « refuge » qui leur permet d’échapper à la prédation.

Une solution pour dynamiser les populations de poissons côtiers

L’enjeu principal du programme environnemental est d’agir sur l’état de santé des habitats. L’idée principale est que lorsque les milieux sont sains et fonctionnels, les espèces s’y réinstallent. Cependant, Guadeloupe Port Caraïbes a souhaité travailler également sur certaines espèces côtières afin de dynamiser les ressources halieutiques.

Un dispositif innovant en phase d’expérimentation

Globalement, cet élevage repose sur une capture des larves en milieu pélagique par des pêcheurs professionnels formés spécialement à ce type de pêche. Les larves capturées sont installées dans la ferme d’élevage où elles vont passer quelques semaines. Une fois la taille « refuge » atteinte, elles sont rendus au milieu naturel après une courte période d’adaptation.

Dans le cadre de Cayoli, ce dispositif est en période de test. Une première expérimentation a déjà été réalisée début décembre. Elle a permis de relâcher plus de 800 poissons et crustacés dans le Petit-Cul-de-Sac-Marin!

Guadeloupe Port Caraïbes élu au Conseil d’Orientation stratégique de la FRB

Guadeloupe Port Caraïbes élu au Conseil d’Orientation stratégique de la FRB

En 2017, le port est reconnu pour son rôle de gestionnaire d’espaces naturels. Il est élu au sein d’un groupe de travail national pour la recherche sur la Biodiversité.

Cette année qui s’achère a permis au programme Cáyoli de se développer et d’acquérir une véritable reconnaissance au niveau national : Guadeloupe Port Caraïbes vient d’être élu au Comité d’Orientation Stratégique de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) au sein du Collège des gestionnaires d’espaces naturels.

La mission de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité est de « susciter l’innovation, promouvoir des projets scientifiques en lien avec la société et développer études, synthèses et expertises sont autant d’actions au cœur de son dispositif, (…) pour relever ensemble les défis scientifiques de la biodiversité. » ( en savoir plus ).

Dans ce cadre, le Comité d’Orientation Stratégique réunit des acteurs scientifiques et professionnels de terrain pour :

  • établir un socle de concepts communs,
  • conduire des réflexions stratégiques et prospectives,
  • participer à la co-construction de programmes et projets avec les chercheurs sur des questions clefs.
Cáyoli Junior : Signature d’une convention avec le Rectorat

Cáyoli Junior : Signature d’une convention avec le Rectorat

Pour la journée des Océans, Guadeloupe Port Caraïbes et le Rectorat de Guadeloupe se sont engagés à créer ensemble des outils de sensibilisation aux milieux marins adaptés à la Guadeloupe.

Ce mercredi 8 juin avait lieu la remise des prix pour le concours de productions artistiques « La Nature à Cœur » organisé par le port. L’occasion de saluer l’engagement des élèves et de la communauté enseignante. Mais aussi d’aller plus loin pour la sensibilisation à la protection et la connaissance des milieux marins. En ce sens, le Recteur M. Camille GALAP et le Président du Directoire  M. Yves SALAÜN,  ont signé une convention cadre de partenariat entre les deux institutions.

Elle vise à garantir la réussite et la pérennité des actions menées par Guadeloupe Port Caraïbes à destination des élèves. Regroupées au sein de Cáyoli Junior elles doivent permettre de les sensibiliser à la protection des milieux naturels et de susciter des vocations! La convention signée pose un cadre pour :

  • Coproduire des outils permettant de contextualiser les enseignements notamment sur les thématiques suivantes :
    • La biodiversité marine (milieux remarquables et faune) ;
    • Les enjeux maritimes (histoire et patrimoine du GPMG, commerce maritime et métiers de la mer)
    • Les déchets (pollution des océans et solutions innovantes)
  • Organiser une rencontre annuelle avec des élèves autour de la journée mondiale des océans
Aménagement de carbets écoconçus à l’Îlet Cochons

Aménagement de carbets écoconçus à l’Îlet Cochons

L’îlet Cochons est un lieu emblématique du programme Cáyoli. Pour conserver les usages tout en garantissant un impact moindre sur l’environnement, Guadeloupe Port Caraïbes a implanté de nouveaux carbets éco-conçus sur le site.

En arrivant sur la partie plage de l’îlet à Cochons, on apercevait des installations faites de tôles et de vieux appareils électro-ménagers. Ces carbets de fortunes témoignaient d’un usage régulier du site. Cependant leur exposition aux éléments avait pour conséquence une dégradation petit à petit dans le milieu naturel.

Guadeloupe Port Caraïbes avec l’assistance technique de l’ONF (Office National des Fôrets) a fait retirer les installations vétustes. Plusieurs réunions techniques avec les usagers du site ont permis de définir le format et l’implantation des nouveaux équipements.

Crédit photographique : Guillaume Aricique

Cáyoli récompensé par le prix Entreprises et Environnement !

Cáyoli récompensé par le prix Entreprises et Environnement !

Chaque année, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire récompense des entreprises qui développent des pratiques innovantes et respectueuses de l’environnement. Et Cáyoli fait partie des 14 lauréats nationaux de l’année 2016 !

Avec le prix spécial du jury, le Ministère salue l’engagement de Guadeloupe Port Caraïbes dans la catégorie « Entreprises et Biodiversité ». C’est l’ambition et la qualité du programme Cáyoli qui ont convaincues le jury au terme d’une présentation effectuée par Mme Sita NARAYANAN, responsable du service Environnement et Développement Durable.

 

Lancement du programme Cáyoli : favoriser la recherche et développer des solutions

Lancement du programme Cáyoli : favoriser la recherche et développer des solutions

Cáyoli, c’est l’engagement de Guadeloupe Port Caraïbes pour maintenir l’équilibre et préserver l’environnement sur ses espaces naturels. De manière pragmatique, il s’agit de mettre en œuvre des actions concrètes de préservation et de restauration active de la biodiversité.

Un plan de gestion des espaces naturels ?

Les activités de Guadeloupe Port Caraïbes sont réparties sur 5 sites : Jarry, Pointe-à-Pitre, la Marina de Bas-du-Fort, Basse-Terre et Folle-Anse de Marie-Galante. La circonscription portuaire, morcelée sur le territoire guadeloupéen, abrite des écosystèmes diversifiés présentant des enjeux environnementaux certains.

Cáyoli est conduit au travers une approche globale des enjeux environnementaux. Les écosystèmes ne doivent pas être envisagés comme des espaces segmentés : c’est bien également la connexion entre eux qu’il s’agit de restaurer, de préserver et de maintenir. Cette interdépendance des milieux essentielle pour la survie des espèces est pleinement exprimée dans la notion de corridor écologique : qu’il s’agisse de la faune ou de la flore, terrestre ou marine, elle revêt des réalités diverses (selon que ces corridors servent d’habitats, de filtres, de conduits de propagation des espèces) mais met en exergue la nécessité de liaison fonctionnelle entre des écosystèmes ou entre différents habitats d’une espèce pour permettre sa survie.

Guadeloupe Port Caraïbes initie une valorisation de sites notamment en :

  • restaurant des milieux naturels ;
  • rétablissant les fonctionnalités des zones humides et des petits fonds côtiers ;
  • recréant et repeuplant des habitats écologiques ;
  • rendant accessible certains sites naturels et offrant des nouveaux services aux riverains ;
  • créant de l’emploi au travers d’un transfert de compétence et la valorisation socio-économique de certaines zones naturelles

Les principes directeurs

L’approche globale est centrale dans l’élaboration de Cáyoli, les dimensions sociales et économiques sont la base de la construction du programme.

  • Travailler en partenariat dans une dynamique de concertation avec les acteurs
  • Ancrer les actions dans un temps long (planification sur les 15 prochaines années)
  • Favoriser la cohérence des corridors écologiques
  • L’environnement est une notion large, englobant des enjeux allant de la préservation de la biodiversité à l’amélioration du cadre de vie
  • Intégrer la séquence Eviter, Restaurer et Préserver dès la conception des projets de développement portuaire
  • Au sein de la circonscription portuaire, favoriser l’implantation d’activités économiques présentant une plus-value environnementale

 

id, eleifend libero eget venenatis id Nullam elit. Phasellus leo. consectetur

Pin It on Pinterest